[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le diabète de type 2 fait souvent coexister une hyperglycémie et une hyperlipémie et il entraîne également un stress oxydatif accru par la glycation entre le sucre sanguin en excès et les protéines tissulaires, la formation de radicaux et la peroxydation lipidique.

Chez des lapins présentant un diabète avec hyperlipémie, Luo (2004) a démontré qu’un traitement de dix jours avec des extraits de baie de Goji pouvaient réduire de manière significative la glycémie, le taux de cholestérol total et celui de triglycérides, tout en augmentant le taux de cholestérol HDL (« bon cholestérol »). À cela s’ajoute l’effet antioxydant du Goji, particulièrement souhaitable dans ce cas (Luo, 2004 et Wu, 2006). Ces effets hypolipémiants et hypoglycémiants ont aussi été étudiés notamment par Zhao (2005), qui a trouvé une réduction de la résistance à l’insuline et une diminution de la concentration plasmatique de triglycérides et de cholestérol et de la glycémie postprandiale, ainsi qu’une perte de poids, chez des souris avec un diabète non insulinodépendant traitées aux LbGP.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *